PETITE THEORIE SUR LES CHAMPIGNONS

LES CHAMPIGNONS


*********************************************

 

La pousse :

- 2 mycéliums (1 primaire et 1 secondaire), provenant de la germination de spores, se développent sous terre (jusqu'à 4 km de long) et produisent en se rencontrant l'hyphe, filament microscopique, souvent blanc, à partir duquel se développe la partie aérienne du champignon

- durant la lune rousse, sous les arbres

- avec humidité et chaleur

Détermination :

observer l'aspect, l'odeur, la forme du pied et du chapeau, la couleur, la présence de lamelles, tubes ou aiguillons, la présence ou non de volve, goûter la chaire, comparer avec photo de bon et mauvais qui se ressemblent… et passer à la pharmacie !

Ramassage :

  • 35000 espèces répertoriées en France

  • 200 espèces dans le 64 dont 100 comestibles

  • avec l'accord du propriétaire du terrain ou de l'ONF, pour les forêts domaniales, et suivant les arrêtés municipaux

  • 3 Kg /jour /personne maxi

  • à plus de 150m d'une route, pour éviter la pollution

  • ne jamais mélanger les champignons comestibles et les mauvais ou inconnus (la toxicité pourrait ''passer'' sur les bons)

  • ne pas mettre dans des poches en plastique (les champignons contenant 82 % d'eau, il y a risque de pourriture), mais dans un panier, plus sain (en poursuivant la promenade en forêt, on dissémine les spores de champignon pour l'année suivante !)

  • déterrer le pied en tournant ou avec un couteau spécial à lame courbe, puis reboucher le trou pour une meilleure repousse (ne jamais couper, pour éviter la pourriture)

  • brosser le pied, pour ne pas salir la récolte du panier

  • poser les champignons tête en bas, pieds en l'air



Préparation :

 

  • dans les endroits à risques d'échinococcose alvéolaire, transmise par l'urine des renards, faire tremper dans de l'eau vinaigrée (2 c à s vinaigre blanc pour 1 L d'eau) 5 min.

  • précuire avant de mettre au congélateur

 

 - Rosés des près : souvent toxiques à cause des engrais utilisés en agriculture

 - Langue de bœuf : à consommer cru

 - Coprin : à consommer cru ou cuit, 1h30 maxi après la cueillette

 - Tricholome : noté très bon en 1981, est actuellement classé mortel (72 cas de toxicité en France dont 4 mortels dans les Landes)

 - Mère de cèpe : mycélium visible, en tache blanche sur le sol, qui indique la présence de cèpes autour

 - Amanite tue-mouche : l'année suivante (ou quelques jours après ?) il pousse des bolets non véreux au même endroit

 - Morille : sous les buis le long des gaves

 - Cèpes : ne pas les laver, de préférence utiliser une brosse.

 

- Lavage pour certaines espèces :

1,5 litre d'eau, 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc, laisser 5 minutes, rincer et sécher.
Mettre dans une boîte plastique, couvrir de papier aluminium, placer dans le réfrigérateur.
Le lendemain les vers seront collés au papier alu.


Important : Ramassez les champignons que vous connaissez, que vous aller consommer et surtout laissez intacts ceux qui vous sont inconnus, cela peut faire le bonheur d'autres personnes.

 

Avec l'aimable collaboration de Solange qui a fourni les notes relevées lors de la conférence.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×