JARDINER SANS PESTICIDES

 

Conférence avec J Francois Lyphou, intervenant.

(70 personnes présentes) 

 

Le purin n’est pas un désherbant ni un engrais par contre il aide la plante à mieux assimiler les éléments disponibles dans le support.Il peut avoir un effet insectifuge.Le purin ingéré par la plante, arrosage et goutte à goutte, n’a pas d’effet sur les prédateurs qui eux ne sont attirés que par les parasites.

 

1- purin en mélange, polyvalent, simple d’emploi et complet

En emploi régulier à faible dose, répulsif sur aleurodes et trips après 3 semaines, limite certains pucerons, fortifiant et stimulant. Permet de diminuer les doses d’engrais.Si forte pression, doubler la dose en Goutte à Goutte puis repasser au standard après 2 semaines

5% 1/semaine au pied ou en aspersion.

0.5% à 1% pompe doseuse 2/semaine.

0.005% à . 000012% intégré à la solution mère si passage quotidien

 

Observations sur fraises au goutte à goutte chez C. M :

-Baisse de 1/3 à 1/2 de l’engrais

-Baisse conséquente des pesticides

-bonne texture et bel aspect du fruit

 Effets indirects : semble agir sur les algues, limite voir supprime les bouchages des goutteurs

 

2- purin « spécial rosiers » valable sur les autres plantes :

Répond bien aux soucis d’oïdium et de Mildiou. Plus cher à l’achat du

fait du « jus pur de consoude », son utilisation en vaporisation revient

peu onéreuse au final. L’effet stimulant est indéniable sur la croissance, permet de stimuler un plant fatigué au repiquage ou une plante affaiblie par la maladie.

- 5%/10 jours en vaporisation

- 20 à 30% en vaporisation en cas de pression ou d’apparition des Maladies

 Observations :

- Oignons des Cévennes : bons résultats en curatif sur mildiou et botrytis

- mildiou pommes de terre

- oïdium sur saules, rosiers, concombre …

- effet constaté sur la moniliose sur cognassier à confirmer ainsi que sur les autres fruitiers

-a priori, essais à confirmer, action sur certaines rouilles (mauves, géraniums, roses trémières…)

3-mélange +

Un peu plus dosé en Jus pur de consoude que le Spécial Rosier.

Polyvalent, nous le réservons plus pour un usage professionnel avec un

effet accru du fait du pur jus de consoude.

Nous pouvons reprendre à minima les observations suivantes :

 

Observations :

- Oignons des Cévennes : bons résultats en curatif sur mildiou et

botrytis

- mildiou pommes de terre

- oïdium sur saules, rosiers, concombre …

- effet constaté sur la moniliose sur cognassier à confirmer ainsi que

sur les autres fruitiers

-a priori, essais à confirmer, action sur certaines rouilles (mauves,

géraniums, roses trémières…)

4- purin d’ortie : fortifiant, stimule les défenses.. Permet de diminuer les doses d’engrais.

- 5% 1/semaine au pied ou en aspersion.

- 0.5% à 1% pompe doseuse 2/semaine.

- de 0.0000.12% à 0.005% intégré à la solution mère si passage

quotidien.

-10% + 10% de purin de prêle en pulvérisation en cas d’attaque de

mildiou et d’oïdium.

En entretien, préférer le mélange.

 

5- purin de prêle : la silice permet de mieux assimiler le calcium,fortifie la plante, plus préventif que curatif, effet sur oïdium.

5% 1/semaine au pied ou en aspersion.

- 0.5% à 1% pompe doseuse 2/semaine.

- 0.005% intégré à la solution mère si passage quotidien.

En entretien, préférable le mélange.

 

6- purin de fougère : cochenille pour 1litre :20% de purin, 5% de vinaigre blanc, 1 cuillère à café d’alcool à brûler et 1 cuillère à café de savon noir, renouveler à ½ heure d’intervalle pendant 3 jours.

Contre certains pucerons type lanigère, Purin dilué à 20% avec savon noir.

Sur araignée rouge 30% en pulvérisation si la pression n’est pas trop forte.

Contre le taupin en arrosage dilué à 20% au pied des plantations.

Pour les grandes cultures, appliquer au semis sur la graine.

Effets constatés sur les pommes de terre

 

7- purin de consoude : méconnu, peu employé, riche en potasse, favorise le développement de la fleur et du fruit ou légume.

- 5% 1/semaine au pied ou en aspersion.

- 0.5% à 1% pompe doseuse 2/semaine.

- 0.005% intégré à la solution mère si passage quotidien.

En entretien, préférable le mélange.

 

8- spécial semis (et repiquage): permet un bon développement racinaire.

-5% mélangé au terreau en préventif

-Curatif (pourriture du collet) :

30 à 40% à l’arrosoir et laisser sécher le substrat.

 

9-Jus pur de consoude : bouturage à 3%, cicatrisant de taille en pur. Après une grêle, pour cicatriser et permettre un redémarrage des pousses en pulvérisation dilué à 30%.

-40% contre l’oïdium en pulvérisation

- 40% sur rouilles, essais à développer

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×